U-Boote de Lorient à l’enfer V1

20,00

L’U-67, qui fut un des premiers à tester les revêtements en caoutchouc anti Asdic, effectua huit patrouilles jusque dans le golfe du Mexique à quelques encablures des côtes de la Louisiane et de la Floride. Il fut coulé après 423 jours de mer lors de son voyage de retour en juillet 1943.

L’U-164 a été découvert en surface et attaqué par un hydravion en janvier 1943. Deux hommes, qui remontaient d’une baignade et qui étaient sur le pont au moment de l’attaque, furent projetés à la mer. Surnageant dans les débris et le gasoil, ils réussirent à monter à bord d’un radeau et y passèrent sept jours avant d’accoster dans une colonie indienne au Brésil.

L’U-172, qui participa à la fameuse opération sur Cape Town, fut coulé en décembre 1943 à l’ouest des Canaries après vingt-sept heures de combat. Il était alors commandé par le capitaine Hoffmann, seulement âgé de 22 ans, inexpérimenté, incapable d’apponter correctement son bateau et détesté par son équipage. Quarante-six marins réussirent à s’en sortir.

L’U-512, commandé par un capitaine alcoolique et incompétent, menacé de la cour martiale par Dönitz pour avoir torpillé un navire neutre, fut coulé au large de Cayenne lors de sa seule et unique croisière en octobre 1942. Cette catastrophe laissa un unique survivant qui, bien que parti au fond de l’océan avec son navire, réussit à s’échapper en se glissant par l’ouverture de la trappe des torpilles. Il dériva dix jours à bord d’un radeau, éloignant les requins avec sa pagaie et se nourrissant d’oiseaux de mer séchés au soleil.

L’U-513 fut un des premiers U-boote à se rendre à New York en février 1943 et coulé cinq mois plus tard au large du Brésil.

L’U-521 a été coulé aux large des côtes américaines en 1943, ne laissant qu’un seul survivant qui a raconté en détail ses dernières minutes angoissantes à près de 150 mètres sous la surface.

L’U-526 sauta sur une mine britannique au large de l’île de Groix le 14 avril 1943 au retour de sa première patrouille, car son capitaine était trop pressé de rentrer à Lorient.

Informations complémentaires

Poids0.678 kg
Dimensions206 × 224 cm
Auteur

Eric Rondel

Date de sortie

Premier trimestre 2016

Nombre de page

164

ISBN

9782374690056

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.