Astoure
Edition et production

Allée des Portiques - 22240 Sables d'Or les Pins
Téléphone : 06.07.39.80.97

 

Accueil
Les auteurs
Commander
Archives salons
Polars Breizh noir
Grands romans
Livres historiques
Livres maritimes
Guerre et conflits

Godefroy A Hofer

 

 

VOIR LES DERNIERS
TITRES SORTIS
AUX EDITIONS ASTOURE

 

Godefroy A. HOFER est né en 1942, marié et père de deux enfants. Il est ingénieur agronome-hydrologue, docteur-ingénieur en Sciences de la Terre.
Depuis les années 1970, les vies professionnelles ne sont plus lisses comme au temps « des Trente Glorieuses », même pour des ingénieurs bardés de diplômes. Aussi Godefroy Hofer a eu « des temps libres » dont il se serait passé…L’ingénieur est devenu auteur de romans au cours d’une mission d’ingénierie au Cameroun. Il était isolé en brousse, non loin de la frontière du Nigeria, au sud du Parc de Wazza, donc dans une zone où certains trafics étaient évidents. Ayant apporté son stylo, deux romans sont écrits : « Kapsiki », roman d’aventures en Afrique, « Cyanure », un thriller. Ce dernier, gros roman policier, est lu notamment par Claude Durand, patron des éditions Fayard ; il conseille à Hofer de le présenter pour le Prix du Quai des Orfèvres. Les manuscrits des candidats, présentés sous anonymat, sont lus par un jury présidé par le patron de la Police Judiciaire. Le livre retenu est édité par Fayard et le Prix du Quai des Orfèvres est décerné à son auteur par le Préfet de Police de Paris. C’est le seul prix littéraire délivré sur manuscrit anonyme.
Eric de Saint-Périer, alors secrétaire et organisateur de ce prix littéraire, déclare à Godefroy Hofer qu’il ne faut pas dépasser 300000 signes pour une édition en livre format poche. Hofer commence aussitôt à écrire un polar ayant pour « terrain de jeu » l’île d’Ouessant. Il la connaît bien depuis les années soixante suite au remariage de sa mère avec un ouessantin vivant dans l’île. Plongée de nuit est donc présenté en candidature pour ce prix littéraire spécifique des romans policiers.
Quelques semaines avant la dernière délibération du jury il reste cinq manuscrits en lice, dont Plongée de nuit. Godefroy Hofer, croyant alors avoir une chance de débuter une carrière littéraire, abandonne un contrat pour une mission d’ingénierie de deux ans au Botswana. En novembre 1988 il est lauréat du Prix du Quai des Orfèvres 1989. 65000 exemplaires seront vendus, score honorable. Ce prix, dans le jargon des éditeurs, est un « one shot ». A cette époque Fayard publiait uniquement les romans policiers de P.D. James traduits en français, et ne voulait pas se lancer dans une autre collection de romans policiers. Les nombreux éditeurs consultés ne furent pas intéressés par les autres livres écrits par Godefroy Hofer, y compris d’autres Riffault qui étaient déjà prêts. Dès lors, le lauréat poursuit son travail d’ingénieur au cours de nombreuses missions dans le monde, parfois dans des zones de guerre. Il continue à écrire les aventures de Gilbert Riffault, son inspecteur de l’O.C.R.B., d’autres types de romans, y compris des comédies de boulevard.
Contrairement à Tintin qui ne vieillit jamais dans les albums d’Hergé, son inspecteur Gilbert Riffault n’est pas un surhomme ; il lutte au jour le jour et il voit défiler une actualité qui, depuis 1990, présente une folle accélération des techniques, des idées, des conflits.
Donc Gilbert Riffault voyage autant dans l’imaginaire de l’auteur que dans le réel. Les récits sont en partie nourris par le ressenti de l’ingénieur, ses expériences et ses épreuves au cours de ses missions effectuées un peu partout sur notre planète Terre, aux dimensions finies… C’est pourquoi, en filigrane, un message plus ou moins « écologique » apparaît dans ses livres, sans nuire à leur côté suspense.
La rencontre avec les éditions Ouest et Compagnie est due au hasard. L’auteur souhaite simplement qu’elle soit pour lui un nouveau départ. Comme dit plus haut, il a déjà pondu une quinzaine de romans dont neuf sont des aventures policières de son inspecteur Gilbert Riffault. « PLONGEE DE NUIT » était le premier ; « VOL D’ONDE » est le second. Le succès viendra si les lectrices et les lecteurs prennent plaisir à se plonger dans les récits, parfois libertins, souvent engagés et satiriques, de Godefroy Hofer…

 

VOL D'ONDE - Micmac dans les Alpes
roman policier de la collection Ouest & Compagnie par Godefroy A Hofer

 

 

8,5

 

Pourquoi le chien de ce berger assassiné non loin du Lac Sainte Anne, dans le Haut Queyras, a-t-il peur chaque fois qu'un planeur fait un passage en radada au-dessus de lui ? Et pourquoi ce grand avocat parisien et sa ravissante épouse se promenaient-ils dans ces montagnes avec 100 grammes de cocaïne dans leurs gourdes de randonneurs ? Il est trop tard pour le leur demander : ils sont muets, définitivement. Gilbert Riffault a lâché sur ordre les fonds sous-marins de Ouessant pour les neiges éternelles de la Font de Sancte et du Parpaillon, non loin de Briançon. La découverte de l'épave d'un planeur méthodiquement déchiquetée l'amène à s'intéresser aux pilotes de ces extraordinaires machines volantes, puis à s'installer lui-même aux commandes.
La « franc-maçonnerie » des vélivoles, c'est comme ça qu'on désigne les fanatiques du vol à voile, l'aidera à coincer des super champions d'un trafic de denrées évidemment prohibées. Super champions ? Oui certes ! dans tous les sens du terme...

ISBN : 978-2-36428-082-3
Nombre de Pages : 202
Broché au format : 110x180 mm
 
   
   
 
       
       
   
 
       
       
   
 
       
       
   
 
       
       
   
 
       
       
   
 
       
   
   
 
       
   
   
 
       
   
   
 
       
   
   
 
       
   
   
 
       
   
   
 
       
   
   
 
       
   
   
 
       
   
   
 
       
   
   
 
       
   
Les Editions Astoure sont une enseigne de la SARL OLLDIE, au capital de 7625 euros, RCS Dinan B. SIRET : 44129830400011, APE : 5811Z
MENTIONS LEGALES